• Voici une nouvelle vidéo qui explique l'importance de bien prendre soin de nos intestins.

    c'est notre "deuxième cerveau"


    votre commentaire
  • Voici une lettre info intéressante du site SANTE NETURE INNOVATION du mois de Novembre 2014

    Pour ceux qui auront la patience de lire jusqu'au bout, c'est plein de bon conseils.

    Des défenses naturelles dignes d'un char Leclerc

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Que vous redoutiez le rhume, la grippe ou Ebola, c'est de toute façon la saison pour vous forger des défenses naturelles dignes de la cuirasse d'un char Leclerc !

    C'est un sujet très peu étudié en faculté de médecine : comment renforcer vos défenses naturelles, appelées « système immunitaire » en langage médical.

    Et pourtant, sans elles nous serions morts. Ce sont nos défenses naturelles qui permettent à notre corps de se débarrasser vite fait des organismes microscopiques qui cherchent à y pénétrer de tous côtés, en permanence : virus, bactéries, levures, prions…

    Comme la cuirasse d'un char Leclerc, vous avez plusieurs couches de défense pour vous protéger. Certaines défenses sont spécifiques contre certaines attaques. D'autres sont faites pour résister à tout.

    Un système de défense « intelligent 

    Vos défenses naturelles sont bien plus efficaces que les médicaments, car c'est un système « intelligent ».

    Sans aucune intervention de votre part, il identifie l'agresseur, choisit les meilleures armes pour contre-attaquer, et met en œuvre toute la stratégie pour vous faire retrouver, au plus vite, une bonne santé. La plupart du temps, il réussit même à détruire les microbes sans que vous vous aperceviez de quoi que ce soit.

    C’est seulement dans de rares cas que vous souffrez de fièvre, toux, inflammation, maux de crâne et courbatures, signe qu'une guerre totale fait rage dans votre corps.

    Donnez-lui des munitions !

    Mais comme toute armée qui se veut efficace, votre système immunitaire a besoin de munitions. Ce sont les acides aminés, les antioxydants, les hormones, les minéraux, les vitamines et oligo-éléments qui, tous, proviennent à l'origine de votre nutrition. Votre corps s'en sert pour fabriquer les cellules et messagers du système immunitaire pour détruire les corps étrangers (appelé antigènes).

    Traditionnellement, les médecins étaient passionnés par la question de savoir comment fortifier l'organisme, pour qu'il soit mieux protégé.

    Mais aujourd'hui, peu de personnes savent encore comment renforcer le système immunitaire. Notre système de santé est beaucoup plus axé sur les moyens de combattre les infections une fois qu'elles se sont déclarées (antibiotiques, antiviraux, anti-infectieux).

    À l’époque où tous ces médicaments n'existaient pas, on n'avait pas le choix : mieux valait « prévenir », car on craignait de ne pas pouvoir « guérir » !


     

    Flore intestinale : première couche de blindage

    Des tas de microbes dangereux risquent de pénétrer dans votre corps en passant par votre intestin, qui est hautement poreux et fragile.

    Pour l'empêcher, votre intestin doit être tapissé de bactéries protectrices, constituant une première couche de blindage.

    On les appelle « probiotiques » lorsqu'elles ont un effet favorable sur la santé et vous pouvez les nourrir en mangeant des fibres.

    Généralement, le mode de vie moderne (stress, fast-food et médicaments) nuit à l'hygiène de notre système digestif.

    Je recommande de commencer par nettoyer l'intestin en ajoutant à votre cuisine les herbes et épices suivantes, en abondance : ail, oignon, gingembre, poivre, curcuma, cannelle, clou de girofle, menthe.

    Vitamines : deuxième couche de blindage

    La vitamine A, régule la production et le fonctionnement des lymphocytes T. Les lymphocytes T appartiennent à la catégorie des globules blancs et servent à détruire les cellules infectées par un virus, mais aussi les cellules cancéreuses.

    Les autorités de santé européennes, pourtant très conservatrices et peu enclines à promouvoir les solutions naturelles, reconnaissent d'ailleurs l'allégation de santé suivante : « la vitamine A participe au fonctionnement normal du système immunitaire.  »

    La vitamine C, elle, est indispensable aux cellules qui captent et détruisent les microbes et aux lymphocytes T. Vous en trouvez dans le kiwi, les baies d'acérola, le poivron et bien sûr les agrumes (orange, citron, clémentines).

    Enfin la reine des vitamines, la vitamine D : il a été démontré en 2009 que la vitamine D joue un rôle essentiel pour activer l’immunité et éviter les rhumes et la grippe. Elle accroît l’activité des macrophages (ces globules blancs qui « digèrent » les bactéries) et favorise la production de peptides anti-infectieux et de cytokines anti-inflammatoires .

    En dehors des mois d'été, vous n'avez pas d’autre choix que d'en prendre sous forme de complément alimentaire (vitamine D3).

    N'oubliez pas enfin les oligo-éléments : zinc et sélénium sont aussi nécessaires aux cellules immunitaires. Vous trouvez du zinc dans les graines de courge, du sélénium dans les noix du Brésil.

    Troisième couche de blindage : sommeil et relaxation

    En dormant plus et en vous relaxant, vous rendrez plus efficace votre système immunitaire. Des chercheurs américains ont montré que l’environnement social (stress, anxiété, dépression) influence l’expression de certains gènes dans les globules blancs, des gènes impliqués dans l’activation du système immunitaire ainsi que dans les réponses pro et anti-inflammatoires .

    En outre, une étude menée sur 153 adultes indique que les petits dormeurs (moins de sept heures de sommeil par nuit) ont presque trois fois plus de probabilités de contracter un rhume que les chanceux qui dorment plus de huit heures par nuit .

     

    Évitez de vous autodétruire

    Enfin, faut-il le rappeler, il est capital d'éviter de détruire vous-même votre système immunitaire, en consommant des aliments et en adoptant des comportements qui lui sont nuisibles.

    Évitez en particulier de :

    • manger trop de sucre,

    • manger trop de céréales, farines, surtout farines raffinées,

    • manger des produits trop cuits, grillés, graisses brûlées,

    • boire trop de produits laitiers, surtout non fermentés,

    • passer trop de temps à l'intérieur, où vous êtes exposé aux produits chimiques volatils, aux rayonnements électromagnétiques, au manque de soleil,

    • manger des calories « vides » : chips, fast-food, biscuits…

    • manger des produits industriels transformés et chargés d'additifs

    Faites un petit effort dans chacun de ces domaines et vous aurez un système immunitaire digne d'un char Leclerc !

    À votre santé !

    Jean-Marc Dupuis


    Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

    Article du magazine SANTÉ NATURE INNOVATION 11/2014


    votre commentaire
  • Nathalie /

    Je me présente rapidement, j'ai une sclérose en plaques depuis plus de 20 ans, et je suis dans un chariot depuis 3 ou 4 ans environ.

    Véronique et Roland m'ont présentés les produits à l' aloé-véra, courant février. Ma sœur étant présente, elle m'a conseillé d'essayer la pulpe (référence 15 le bidon jaune), dans un premier temps pendant 3 mois.

    Je ne voyais pas trop ce que cela pourrait m'apporter.

    J'ai donc commencé avec une prise régulière de 2 verres et des jours 3 verres selon mon état de fatigue. Au fil des semaines, je me suis sentie beaucoup moins fatigué. Avant, il m'arrivait fréquemment de m'endormir l'après midi dans mon chariot.

    Les personnes qui s'occupent de moi avaient de plus en plus de mal à me plier les jambes pour me mettre dans mon chariot. Il fallait qu'elles insistent, tout en ayant peur de me casser quelque chose.

    Elles m'ont fait remarquer qu'au bout de 2 mois environ, mes jambes étaient devenues beaucoup plus souple.

    Je suis également sujette a des cystites(vu les soins que j'ai tous les jours). Véronique m'a donc conseillé de changer de pulpe et de prendre celle qui est enrichie en Cranberry et pectine de pomme (référence 34 Berry nectar). Depuis ça va et en plus le goût est très agréable.

    Véronique et Roland m'avaient bien indiqué que la pulpe n'avait pas le pouvoir de me faire remarcher, mais de m'apporter des vitamines, minéraux et autres nutriments contenus dans la plante, et surtout de m'aider pour mes défenses immunitaires( car vu le nombre de médicaments que je suis obligés de prendre, je n'ai plus de défenses et la pulpe me permet d'éliminer une partie des toxines contenue dans les médicaments)

    Ace jour, je suis toujours avec la prise du Berry Nectar, mes 2 ou 3 verres par jour, et je peux donc dire que je suis très contente d'avoir pu découvrir une plante qui m'aide à me sentir mieux au quotidien.

    Faites comme moi prenez contact avec Véronique et Roland qui pourront vous apporter des conseils et un certain bien-être.


    votre commentaire
  • Si vous avez lu tout les articles sur l'Aloé Véra et que vous voulez en savoir encore plus, n'oubliez pas de regardez les vidéos sur la plante. vous pouvez vous y rendre en cliquant sur l'image ci-dessous.

     

    images av

    votre commentaire
  • Voici une vidéo intéressante.

    Elle nous explique, une fois de plus, les bienfaits de l'Aloé Véra.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires